Le décès de nos animaux de compagnie est difficile à supporter et nous ne savons pas quoi faire de leurs dépouilles. Pour ce faire, nos vétérinaires peuvent apporter des conseils et informations très importantes, mais aussi de nous aider aux démarches à suivre. De même, nous devons respecter la loi concernant l’inhumation ou l’incinération.

Les étapes à suivre dans l’incinération

Nous nous demandons souvent, un chat mort que faire ? Le choix de l’incinération est conseillé, car cela permet de mieux accepter le décès. Le vétérinaire peut s’occuper de toutes les démarches d’incinération en contactant des professionnels pour la crémation de votre animal. Toutefois, il faut comprendre que l’incinération individuelle est plus élevée que l’incinération collective en matière de prix, donc le choix dépend de notre budget. De plus, les cendres sont éparpillées dans le jardin de souvenir en cas d’incinération collective, et d’autre part, vous pouvez conserver vos cendres dans une urne avec un certificat de crémation pour la traçabilité et le suivi. Le choix de la crémation dépend du budget, mais aussi de l’affection que nous portons à nos animaux de compagnie.

Quid de l’inhumation ?

En ce qui concerne l’inhumation, vous avez le choix entre un cimetière pour animaux en achetant une concession, de payer les frais de pompes funèbres et la taxe d’inhumation. Il est aussi possible d’enterrer dans votre jardin à condition que votre animal pèse moins de 40 kg, l’endroit est à 35m des points d’eau et d’habitation, un trou d’une profondeur de 1,2 m et dans votre propre terrain. Les animaux plus de 40kg ne peuvent pas être incinérés ou inhumés. Dans ce cas, on doit contacter la commune, plus précisément le service d’équarrissage qui va s’en occuper. Bref, malgré le deuil lors de la perte de nos animaux de compagnie, offrez-leur des obsèques à leurs images tout en respectant la loi.